Quand consulter ?

Les indications d’une consultation pédopsychiatrique sont variées et nombreuses.

En préambule, il convient de dire que consulter un psychiatre ou un pédopsychiatre ne signifie pas automatiquement psychothérapie au long cours !
De la même façon que vous pouvez aller voir votre médecin ou le pédiatre pour poser une question ou lever un doute, aller consulter le pédopsychiatre peut être un acte de réassurance, de prévention, autant qu’une réelle nécessité de soin.
Ainsi, il est souhaitable de concevoir le pédopsychiatre comme un acteur classique du système de soin et non comme une entité étrange, voire menaçante, ou encore réservée aux troubles graves. Les lieux communs tels que : « Les psy, c’est pour les fous ! » témoignent d’une ignorance de leur fonction et d’une crainte d’un autre temps !

Un enfant triste, angoissé, inhibé, en difficulté familiale ou amicale (relations difficiles avec un parent), ou encore mal à l’aise scolairement doit pouvoir bénéficier d’une consultation pédopsychiatrique sans dramatisation ni complexe.

Aussi existe-t-il des signes chez les enfants et les adolescents qu’il est préférable de connaître et de repérer, afin de pouvoir solliciter dans les meilleurs délais une consultation pédopsychiatrique.
Bien que les urgences réelles ou modérées soient rares, elles existent, surtout chez les adolescents.

Pour simplifier les choses, nous pouvons les classer par âge :

De 0 à 3 ans

De 3 à 6 ans

De 6 ans à l’adolescence : la période dite de « latence »

À l’adolescence comme à tout âge

Une prise en charge rapide des troubles des enfants et des adolescents permet dans l’immense majorité des cas de les soulager notablement et durablement.
Trop tarder à consulter peut contribuer à maintenir l’enfant dans une certaine solitude avec sa difficulté, l’amenant souvent à s’isoler, voire à se marginaliser vis-à-vis de ses amis et de sa famille.
Cependant, il est fondamental de rappeler qu’il convient de consulter au préalable le pédiatre ou le médecin de famille, afin qu’il puisse examiner l’enfant et s’assurer que les difficultés repérées ne soient pas les symptômes d’une maladie sous-jacente !!

youtube